Bonjour à toutes et à tous !

On continue avec la rubrique mensuelle des dates clefs (hors nos permanences !) de la communauté LGBT !

Octobre, les cours ont débutés et vous commencez à être dans le bain, l’automne arrive, la nature tourne au rouge, le temps est parfait pour aller se balader le long du Canal du Midi.

Crédit : locaboat.com

Crédit : locaboat.com

Ce mois pour nous c’est d’abord et avant tout la Journée du Coming-Out qui a lieu le 11 octobre (depuis 1988) pour commémorer le droit et la joie de s’assumer, d’être reconnu publiquement, et se rappeler que s’il n’est pas facile pour tout le monde de sortir du placard il existe une communauté forte qui vous prêtera du courage.

Une autre date moins connue en France est celle du Spirit Day, qui tombe cette année le 20 octobre. Créé en 2010 suite à une vague de suicide importante et très médiatisée aux États-Unis, le Spirit Day commémore les très jeunes, jeunes, et étudiants, victimes du harcèlement, en particulier du harcèlement scolaire et du cyber-harcèlement, et invite les participants à porter du violet ce jour-là, la couleur du drapeau arc-en-ciel symbolisant l’esprit, et surtout, invite à en parler (plus d’infos sur http://www.glaad.org/spiritday). Rappelons à ce titre que Jules et Julies existe aussi pour recueillir des témoignages, servir de médiateur voire d’éducateur auprès d’autorités concernées, et peut même exercer les droits de la partie civile au pénal si nécessaire.

Dans les actions notables qui ont suivies ces évènements on peut citer l’implication de nombreuses célébrités, comme Rise Against avec leur clip « Make It Stop », et la création du It Gets Better Project (http://www.itgetsbetter.org/).

Le 26 octobre aura lieu la Journée de la Visibilité des Intersexes (http://intersexday.org/). « L’intersexuation ou ambiguïté sexuelle, parfois qualifiée d’intersexualité, est l’état d’un être humain (ou d’un animal) dont les organes génitaux sont difficiles ou impossibles à définir comme mâles ou comme femelles selon les standards habituels [nda : attention à ne pas confondre avec hermaphrodisme]. Cette ambiguïté anatomique résulte de différences chromosomiques ou hormonales, qui se manifestent à divers degrés sur le plan physique, »  -Wikipédia.

En France face à cette ambiguïté le médecin opère l’enfant à la naissance pour le conformer à l’un ou l’autre sexe. Cette pratique qualifiée de Mutilation Génitale Intersexe a été présentée à l’ONU et la France a enfin été condamnée cette année 2016 par le Comité des Droits de l’Enfant puis par le Comité contre la Torture. Un reportage d’Arte, France : n’être ni fille ni garçon (25minutes), raconte les 10 ans de combat de Vincent Guillot pour cette cause (http://info.arte.tv/fr/france-netre-ni-fille-ni-garcon).

Enfin du 23 au 29 aura lieu la Semaine de Visibilité de l’Asexualité pour la 7ème année consécutive (goo.gl/e293eu). L’Asexualité, ou état d’une personne qui ne ressent pas d’attirance sexuelle, est peu connue en France et toucherait environ 1% de la population. Plus d’infos pour les anglophones sur l’Asexual Visibility & Education Network, ou AVEN, et leur wiki associé (http://www.asexuality.org/wiki/), ou en venant en discuter avec nous !

Sur ce on vous laisse et on se retrouve cet après-midi à l’EDL pour l’Assemblée Générale de J&J avec la constitution d’un nouveau conseil d’administration et d’un nouveau bureau. Ensuite il sera déjà temps pour nous de préparer Halloween